Affiliation : Pourquoi je suis contre ? - ecommerce

Blog ecommerce & webmarketing

       

Affiliation : Pourquoi je suis contre ?

Affiliation : Pourquoi je suis contre ?

7 fév 2012

Avant tout, c’est un des sujets qui m’a motivé pour créer ce blog ecommerce. Je vais vous parler de mon expérience et des raisons pour lesquelles je suis contre l’affiliation.

Prise de contact :

Je suis contacté au milieu de l’année 2008 par une société qui me propose de l’affiliation. Pas de problème de coût d’acquisition car la plateforme travaille uniquement à la performance.

Après m’avoir vendu le concept « on va gérer dorénavant tout votre trafic payant uniquement à la performance », je décide de me laisser séduire.

Première mauvaise nouvelle, il y a des frais de dossier comme un crédit d’appart. Je laisse donc trainer car je ne veux pas payer les frais de dossier.

Après trois mois, ils reviennent vers moi par téléphone et avec mes grandes phrases « vous avez envie de travailler ou pas ? » ils finissent par me les offrir.

Début de la campagne :

On commence en octobre 2008 et on ouvre tout. Les comparateurs, les keywordeurs, le cashback, les codes de réduc, les sites unders, les campagnes emailing.

J’étais nouveau dans l’ecommerce et comme sur les forums, on raconte souvent des c…. , je décide de tout tester moi-même et de me faire ma propre opinion. « Je fais toujours comme ça d’ailleurs. »

Après six mois, premier bilan :

  • Code de réduc, cashback = je garde
  • Comparateurs de prix = je garde
  • Emailing = je garde
  • Keywordeurs = je garde
  • Bannières = je garde
  • Jeux concours = je vire
  • Site unders = je vire
  • Propositions de mise en avant sur un site = je vire « c’est payant et le trafic n’est pas qualifié »

Pourquoi j’ai gardé tout ça ? Dans mon administration qui gère mon compte, on doit valider les ventes de chaque mois. J’ai vu des ventes, j’ai donc décidé de garder. « On va voir plus tard que c’est une erreur. »

Première vague de ménage : 

Après plus d’un an, je me rends compte que le travail des keywordeurs ne sert à rien. Acheter « opticienonline » en adwords et prendre la commission sur la vente, c’est un peu trop facile. Par contre, pour acheter « lunettes de soleil ray-ban« , il n’y a plus personne.

J’arrête les campagnes d’emailing car je paye un forfait et le trafic vient des autres sites sans grosse relation avec mon activité.

Changement de plate-forme : 

Mon account manager me dit que franchement, je ferais mieux de changer de plateforme car celle-la est trop petite pour moi.

Je décide de contacter une grosse plateforme qui accepte immédiatement de prendre Opticienonline.

On lance la campagne et rebelote. Ce sont toujours les mêmes qui me rapportent des ventes sauf que là, la facture est nettement plus élevée. J’ai plus d’affiliés donc je laisse pour voir.

Comme le CA du site progresse de mois en mois, j’ai manqué de vigilance et de pertinence dans les campagnes. J’étais aveuglé par les chiffres.

Retour à la réalité: 

Fin 2010, je commence à me sociabiliser et rencontre de plus en plus de marchands. Tous sont unanimes, l’affiliation, c’est de l’arnaque pour touristes.

Je commence à ouvrir les yeux. Olivier Levy a consacré un article sur son expérience avec l’affiliation,  très proche de la mienne. « Liens de ces 3 articles : 1, 2, 3 »

Je décide donc de tout arrêter avec l’analyse suivante :

  • Comparateurs de prix : seuls Twenga et Idéalo marchent, donc je passe en direct. »ils m’avaient contacté pour me le proposer« 
  • Bannières : je préfère utiliser le réseau display de Google.
  • Codes de réduc et cashback : les clients sont allés chercher un code après avoir découvert l’offre sur Opticienonline.
  • Retargeting : Je passe en direct. »il m’avait contacté pour me le proposer« 

Je me suis dit que, même si je perds 10 % de CA, je suis prêt à le tenter et on verra.

Surprise :

Plus d’un an après avoir arrêté l’affiliation, nous n’avons pas perdu de CA. Nous avons même nettement progressé, ce qui prouve que l’affiliation n’était pas faite pour nous et nos produits. « Nul doute que cela doit fonctionner pour un certain type d’ecommerçant, on n’a pas encore d’exemple ;)  »

A la fin, j’avais le sentiment que l’affiliation dupliquait mon coût d’acquisition. Un internaute se balade et risque de cliquer sur une campagne d’un affilié après être venu par une de mes campagnes, j’avais raison.

La douloureuse :

L’affiliation me coutait 1500 € par mois avec la première plateforme, et 2500 € pour la deuxième.

Ça m’a vraiment couté une blinde la connerie, donc ne faites pas comme moi :(

 

Auteur de ce billet :

Louis-Alexandre TACHON alias Lou. Responsable Web chez Nicolas.

VN:F [1.9.22_1171]
Je t'invite a mettre une bonne note a cet article ;)
Rating: 8.7/10 (17 votes cast)
Affiliation : Pourquoi je suis contre ?, 8.7 out of 10 based on 17 ratings
468 ad

38 comments

  1. Enfin un article qui taille le concept de l’affiliation. C’est une véritable pompe à fric et en général cela ne fait jamais (ou peu) gagner de nouveaux clients.

    c’est surtout le cas des codes réduc, qui ne font que diminuer la marge du commerçant….

    Par contre, pour les comparateurs, tout dépendant de l’optimisation : par exemple en désactivant automatiquement les produits non rentables, on peut facilement avoir une plus-value avec eux.

  2. lou /

    @daniel Je parle des comparateurs à la performance. Pour les autres, j’utilise Lengow.

  3. Il est vrai que l’affiliation est plutôt intrusive. Donc pas du tout dans le concept du marketing de permission. On dérnge les gens. On perd son argent là dedans au lieu de faire du SEO à fond les bidons.

    Comme Daniel je pense que les comparateurs sont une bonne valeur.

    Le keyworder c’est le mal ! Il te fait des annonces parfois mal écrites, en mauvais français ou qui ne correspond pas à ta ligne marketing.

    J’ai cependant pu réaliser de belles opérations grâce au mailing d’affiliés. Si la base est en optin partenaires, c’est tout bon.

  4. Enfin un article vérité sur l’affiliation ! Test et conclusion sans appel.

  5. JacquesP /

    En effet l’affiliation est un très bon levier pour démarrer un e-commerce.

    Concentrés sur le référencement de produits, la logistique ou le marketing en interne il nous est très utile d’amorcer la croissance par le levier Affiliation: croissance du traffic, croissance du CA et travail sur la notoriété.

    Cependant il ne faut cependant pas oublier que l’affiliation a un coût car l’affilié et l’affilieur ont un % sur les ventes.

    Faire le sacrifice de % de marge par ce levier peut être une stratégie d’amorçage mais sur du long terme votre ROI sera déficitaire.

    Tout comme Louis-Alexandre, j’ai dès le lancement de mon e-commerce activé ce levier en utilisant les mêmes supports.

    Depuis maintenant 1 an, je ferme certaines parties du programme car il est préférable soit de les gérer en interne soit de les supprimer tout simplement.

  6. Enfin !!!!!!! J’aime ta franchise !!!! surtout qu’elle permet de nous éviter (ou d’éviter à certains) ce genre d’erreurs…. Les gens ont cru qu’on était millionnaires et sans cerveau

  7. Discodog /

    Je pense qu’il faut nuancer ton constat, l’affiliation ça marche très bien pour la vente de produit numérique!

  8. lou /

    @Rudy C’est une bonne info. J’ai constaté la même chose chez moi comme dans beaucoup de secteur d’activité mais je ne fais pas de généralité. Ca marche forcément mais pour qui ? et comment ?

  9. Merci pour ce retour d’expérience pour le e-commerce.

    Qu’en est-il pour des sites de services en B2C ? Est-ce que l’analyse est aussi tranchée ?

    Pour ma part nous allons lancer l’opération très prochainement. N’hésite pas à me contacter si tu veux mon retour après analyse, sauf que si ce n’est pas rentable, je n’aurais pas ta patience d’attendre aussi longtemps que toi, tu as du mérite !

    @+

  10. lou /

    @éric Je parle de mon expérience en ecommerce B2C mais pas de service. Ton retour sera forcément intéressent. Bon courage dans ce lancement.

  11. Est-ce totalement absurde de penser que les « quelques uns » (?) pour qui ca marche ne vont pas forcément s’étaler sur les blogs pour dire « Ahhh l’affiliation pour mon site de pull chez la régie Netidéox ca m’a doublé mon chiffre d’affaires avec une récurrence du tonnerre, je suis super content, mes concurrents devrait faire pareil ! » ?

  12. lou /

    @pierre Ce n’est pas absurde du tout et ça se comprend. C’est pour ça que je parle de mon expérience avec mes produits. Cela dit, j’ai constaté la même chose sur beaucoup d’ecommerce donc mon cas n’est pas isolé.

  13. Excellente analyse qui est malheureusement vraie. Nous avons également eu la même chose avec l’ancienne société par laquelle je travaillais (opticien…).

    Je suis toutefois convaincu que l’affiliation peut-être un bon levier pour l’acquisition de trafic sur certaines thématiques. J’ai un bon exemple qui ne peux pas être partagé.

  14. … ou comment jeter le bébé avec l’eau du bain.

  15. J’ai peut-être mal lu, mais il manque pour moi un facteur d’analyse.

    Quelles éléments justifient le fait que tu n’ai pas eu besoin justement de ces éléments lors du lancement (vente, communication, marque, …) ? Qu’ils soient inutiles et pompe à fric maintenant, je le conçois aisément. Mais au départ ?

    En tout cas, super intéressant comme retour. :)

  16. J’ai participé à une conférence affiliation B2B au e-marketing2012, où en gros Ticket Restaurant était tout content que ses affiliés ont shootés 2,5 millions d’emails pour… 18000 pages vues. Soit moins de 1% de cliqueurs, c’est ridicule. Non seulement c’est ridicule, mais c’est un vrai problème d’image : si je suis abonné aux newsletters de plusieurs affiliés, et que je reçois le même email pour Ticket Resto, à un moment je vais en vouloir à Ticket Resto.

    Pour revenir à cet article et les services proposés par tes affilieurs : Ok sur tes conclusions concernant les différents services qui t’ont été proposés, autant passer en direct en effet.

    Par contre je ne vois pas de référenceurs / SEO ? Je veux dire, des gens qui ont des sites dans ta thématique, et qui marchent au Revshare : ils font un travail de commercial, ils se positionnent sur des requêtes connexes aux tiennes, il serait normal de les rétribuer en fonction du montant qu’ils apportent. Laisser tomber les affilieurs, ok, maintenant il y a des affiliés qui font du bon boulot.

    Pour avoir été affiliate manager dans un secteur super concurrentiel (le casino en ligne pour ne pas citer), je peux t’assurer que c’est rentable pour les casinos en ligne, leur seul moyen de s’en sortir tellement il leur est (était) impossible d’utiliser les autres leviers : emailings, comparateurs, banniering… personne ne va mettre des bannières de casino en ligne. Maintenant que les mentalités ont évolué, que le poker est légalisé, les leviers habituels sont utilisables, les acteurs vont jusqu’à sponsoriser des équipes de foot, des émissions, etc. du coup les (petits) affiliés font la gueule. Les gros se gavent toujours…

  17. J’ai toujours eu l’impression que ce genre de système sont surtout prévu pour enrichir ceux qui vendent le service pas ceux qui l’utilisent. Une expérience qui va servir à plus d’une personne.

  18. lou /

    @Keeg Au départ, c’était bien pour avoir du trafic en partant de 0 mais finalement, il ne faut pas regarder la quantité mais surtout la qualité.

  19. Je constate que l’affiliation est autant un fléau pour les annonceurs que pour les éditeurs.
    Ton article ne fait que renforcer le dégoût que j’ai pour ce genre de plateformes !
    Je ne dis pas que ça ne fonctionne pas mais plutôt que c’est à réserver à une certaine catégorie de sites et pas à généraliser.

  20. L’affiliation est un business modèle qui a fait ses preuves. De très importantes sociétés de vente en ligne utilisent l’affiliation Ebay, Amazon, Google, etc.
    C’est un métier qui demande de l’expérience et une bonne connaissance du marché sur lequel on travaille. Tu découvrais l’affiliation c’est donc normal que tu aies rencontré des échecs, mais dire que l’affiliation ne marche pas c’est une mauvaise excuse.

  21. lou /

    @pel Je suis d’accord c’est pourquoi je précise que c’est sur notre secteur d’activité. Regarge les coms, je ne suis pas le seul à faire ce constat.

  22. Je suis pas entièrement d’accord non plus, l’affiliation ça fonctionne, à différents degrés certes et selon les secteurs.
    Ce qu’il faut surtout c’est être aux manettes derrières et pas laisser couler 6 mois pour faire son bilan.

  23. Hello !

    J’arrive peut-être après la bataille, mais je pense qu’il faut plus nuancer l’article… En cela, l’article de Jean Yves Fort me semble plus « réaliste » et plus pesé.

    Dans ton article Louis-Alexandre, tu tires des conclusions hâtives à mon goût ! Tout n’est pas à jeter dans l’affiliation, même si on est d’accord qu’il faut une grande vigilance quant à l’utilisation de ce levier. Tu le dis par toi même, certains supports (Twenga & Idealo) sont rentables, et tu ne les aurait pas trouvé sans ta campagne. Par ailleurs, plein de petits acteurs ne passent que par des campagnes d’affiliation. Où s’ils passent en direct, ne proposent pas forcément du CPA.

    Selon moi, l’affiliation est un levier à utiliser quand tous les autres sont au top, afin de viser le volume incrémental. Et c’est dans ce cas là que l’on peut réellement juger de l’apport de l’affiliation !

    Ton argumentation est aussi un peu faible sur certains points : « Bannières : je préfère utiliser le réseau display de Google ». Quelles sont tes conclusions ? Pourquoi ? Pareil pour le Retargeting, les conditions de passer en direct sont-elles les mêmes ?

    Bref, l’idée de l’affiliation est selon moi de récupérer des ventes en plus, en évitant de payer deux fois (ou plus) une vente. Et là, les campagnes d’affiliation sont assez souples, car au final, c’est toi qui valide la vente… Rien ne t’empêche d’invalider la commission si tu juges que ce n’est pas valable pour certaines ventes…

    Au final, je ne peindrait pas un constat aussi noir que toi sur le sujet, et je pense que tu peux avoir de bonnes surprises, en ayant une véritable analyse web analytics pour juger des ventes incrémentales ! Après, ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas un fana de l’affiliation, et notamment des codes réduc, des sites de jeux concours ou des keyworders, mais après de multiples expériences sur le sujet (pas toutes concluantes je te l’accorde), j’estime qu’il y a tout de même un business à se faire avec l’affiliation (même si les volumes dépendent du secteur d’activité), qui sera rentable par définition !

    Au plaisir de te lire,

    Florian from Oseox :)

  24. Le problème n’étant pas vraiment lié au concept de l’affiliation en lui-même mais plutôt du fait que les agences d’affiliation françaises sont des escrocs.

  25. Salut,

    Je tombe sur ce vieil article suite à ta nouvelle publication « nos clients sont des oufs ».
    Bon, encore une fois je vois que tu es dans la tendance « l’affiliation cé nul » et encore une fois je vois les mêmes noms tourner dans l’article à croire que soit vous avez tous eu la même illumination, soit vous avez tous eu une mauvaise expérience (constat objectif, rien de personnel).

    Bref, je bosse pour un site qui tire son revenu de l’affiliation, mais la je parle à titre perso. Certes le système du « dernier referer est rémunéré » n’est pas optimal mais pour ce qui est du cashback, de nombreuses personnes sont capables de changer de boutique à un taux de cashback plus elevé. Après pour ce qui est des mauvais clients, je pense qu’en passant par les bons partenaires, cela peut s’arranger.

    Bref, je pense que vous n’avez pas eu le choix et que voir l’affiliation uniquement pour le CA et non les nouveaux utilisateurs vous a déçu. C’est dommage mais croyez moi ce n’est pas partout pareil.

  26. L’affiliation fonctionne plutôt bien avec des produit numérique.

  27. marketing d'affiliation /

    Bonjour,

    Je ne suis pas tout à fait d’accord sur le fait que l’affiliation n’est pas rentable, ni d’ailleurs sur le fait que la publicité au clic ne l’est pas non plus.

    Dans l’exemple vous avez pris 2,4 cts le clic, ce qui est extrêmement bas. Il est possible de faire 10 fois mieux. De même le CTR de 1% peut être multiplier par 3 ou 5 assez facilement. Résultat on peut obtenir 30 à 50 fois plus que dans votre exemple.

    De même concernant l’affiliation il y a un domaine plus rentable, celui des produits numériques, logiciels, ebooks, formations ou les commissions peuvent aller jusqu’à 70%. Cela devient intéressant pour l’affilieur et l’affilié.

    Salutations

    • lou /

      Je parle bien de mon expérience sur mes produits. J’espère que tu l’as compris ;)

  28. L’affiliation marche sous réserve d’une bonne gestion. Il ne faut pas s’éparpiller et gérer son temps entre SEO/Affiliation et contenu…

  29. L’affiliation est-elle rentable dans le domaine de l’assurance ?

  30. L’affiliation reste un bon allié du webmasteur à partir du moment où on a fait une sélection rigoureuse avant, un bon ciblage. Il faut sélectionner puis tester pour arriver au partenariat le plus rentable.

  31. Il ne faut pas être catégorique comme cela, dans mon domaine cela fonctionne plutôt bien et ce n’est pas le seul concerné. ;)

    • lou /

      Stop : On arrête les recherches. Nous avons trouvé une personne contente de l’affiliation :)

  32. Bonjour,

    Je viens de tomber sur cet article et comprends ta désillusion Lou.

    Ayant travaillé plusieurs années en plateforme et chez l’annonceur sur la partie marketing à la performance, je connais bien l’affiliation et son écosystème.

    Le modèle de la performance est séduisant et peut effectivement présenter l’énorme avantage de ne payer que pour des résultats tangibles. Encore faut-il ne pas se faire arnaquer au passage par les différents acteurs qui ont des intérêts propres pas forcément en ligne avec les tiens en tant qu’annonceur/affilieur…

    Pour cela, pas de secret: il faut échanger avec d’autres acteurs, comparer, réfléchir, tester et mesurer. Il me parait essentiel de prendre du recul par rapport aux statistiques et bilans proposés par les plateformes et affiliés en direct.
    Les résultats bruts mis en avant sont bien souvent issus d’analyses de premier niveau qui donnent l’illusion à l’annonceur que son business progresse grâce à l’affiliation (on le voit bien dans ton cas). De toute façon, il n’y aurait aucune raison de s’inquiéter outre mesure puisque ce modèle est « sans risque » car, « par définition », toute commission versée récompense uniquement et logiquement un apport concret et mesurable de business.
    Malheureusement, les choses ne sont pas aussi simples et l’absence de suivi et d’analyse amèneront bien souvent un annonceur à se faire plumer. Les mécanismes qui transforment un programme d’affiliation en pompe à budget marketing : mauvais choix des actions à commissionner, utilisation de leviers inadaptés, règles de diffusion mal définies, fraudes en tout genre, versement de commissions à des affiliés sans valeur ajoutée, paiement de commissions en double, pressions commerciales diverses…

    A mon sens et pour conclure, l’affiliation, qui n’est au fond qu’un mode d’achat d’espace à la performance permettant ensuite d’actionner plein de leviers d’acquisition tous très différents les uns des autres, n’est pas bonne ou mauvaise en soi. C’est simplement une technique marketing complexe qui nécessite de bien en comprendre les rouages et mécanismes.

    Affiliation maîtrisée = profit, affiliation non maîtrisée= illusion de profit, voire pertes…

    Tristan Seulliet d’Atraki.fr

  33. Fabienne /

    Je confirme on vient de se faire plumer de 10000 € sans résultats aucun, donc après 5 mois, on arrête tout. Nous etions passés par une agence, et ils etaient sensés tout gérer…. Du pipo…Donc, j´ai tout décortiqué et on est arrivé à la conclusion que nous perdions beaucoup d´argent avec l´affiliation. Selon l´agence (qui a pignon sur rue), ce qui nous arrive, c´est la première fois qu´elle voit ça ??? Rassurez moi, là j´ai vraiment l´impression d´être prise pour une C…..Donc, un conseil évitez l´affiliation. J´aimerais savoir pour qui cela à fonctionner d´ailleurs ? Avis à ceux pour qui c´est rentable car je suis curieuse de le savoir.

  34. Regali /

    Bonjour,
    Bravo pour l’article, qui confirme ce que je pense de l’affiliation. Le principe est en soit intéressant puisque l’on est censé payer à la performance mais la réalité est bien différente et c’est avant tout un gouffre.
    Il faut aussi tenir compte de la politique Google actuelle car les liens d’affiliés peuvent plomber le seo voire provoquer une pénalité. C’est encore pire si ce sont des liens directs bien entendu.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>